Antoinette dans les Cévennes, film français de Caroline Vignal, sorti en 2020

 


Antoinette, institutrice, attend avec impatience ses vacances d'été prévues avec Vladimir, son amant et le père d'une de ses élèves, Alice. En apprenant que Vladimir ne peut pas venir car Eléonore, sa femme, a organisé une randonnée surprise dans les Cévennes avec leur fille et un âne, Antoinette décide de suivre leur trace sur le Chemin de Stevenson, seule avec Patrick, un âne protecteur.

Après des débuts difficiles avec son âne pas toujours docile, elle finit par développer une certaine complicité avec lui, à force de lui raconter sa vie et ses multiples déboires sentimentaux. Lors de sa deuxième étape, elle s'égare et passe la nuit dehors, puis se rend compte le matin qu'elle est en fait revenue à son point de départ. C'est alors que Vladimir arrive dans le gîte, avec sa femme et sa fille. Ils sont bien sûr surpris de la voir, mais lui proposent de faire la route ensemble le lendemain.

Eléonore, la femme de Vladimir, a compris quel type de relation Antoinette entretient avec son époux, et la prend à part pour lui décrire Vladimir comme étant un homme volage qui multiplie les conquêtes féminines, tout en restant malgré tout indéfectiblement attachée à sa femme. Antoinette décide alors de rompre avec Vladimir.

Après une chute, Antoinette se fait une entorse et croit sa randonnée terminée. Mais une rebouteuse la guérira et elle pourra reprendre sa route. Elle arrive au terme de sa randonnée, mais elle se rend compte le lendemain matin que Patrick est déjà reparti avec un autre touriste alors qu'elle ne lui a pas dit au revoir. Elle court sur le chemin pour le rattraper, lui et l'homme qui a loué ses services. Celui-ci a quelque mal à le faire avancer. Il lui propose de l'accompagner un peu, elle finit par accepter, et le film se termine alors qu'ils cheminent ensemble.

Avant de lui emboîter le pas sur les sentiers de randonnée cévenols, la réalisatrice prend pourtant soin de lancer le spectateur sur une fausse piste, connue et balisée, le désespoir de la maîtresse délaissée par l’homme marié. Sur place, entre Patrick, l'âne fantasque mais sympathique et très bien interprété et le petit peuple des randonneurs qui hantent les gîtes d’étape, Antoinette voit peu à peu son horizon s’élargir. Au fil du chemin, la fille délaissée s’émancipe, apprivoise sa solitude tout en assumant son cœur d’artichaut.

Caroline Vignal, dont c’est seulement la deuxième réalisation en vingt ans, manie avec brio l’art du contre-pied, réussissant un film en mouvement, drôle et plein de charme, toujours surprenant. Elle apporte un vent de fraîcheur bienvenu, renouvelant les ressorts les plus usés de la comédie, comme cette surprenante scène entre Antoinette et la femme de son amant.

Caroline Vignal déclare : « Pour le personnage d'Antoinette, sans doute me suis-je inspirée du personnage de Delphine (joué par Marie Rivière, qui incarne içi Claire) dans Le Rayon vert, qui est aussi une jeune femme en perdition, malheureuse, en été, et qui finalement va trouver la lumière. C'est un film qui a beaucoup compté pour moi comme un guide »

Distribution

  • Laure Calamy : Antoinette Lapouge
  • Benjamin Lavernhe : Vladimir Loubier
  • Olivia Côte : Eléonore Loubier
  • Louise Vidal : Alice Loubier
  • Marc Fraize : Michel
  • Jean-Pierre Martins : Shériff
  • Lucia Sanchez : Annie
  • Maxence Tual : Jacques
  • Marie Rivière : Claire

Fiche technique

  • Réalisation et scénario : Caroline Vignal
  • Directeur de la photographie : Simon Beaufils
  • Montage : Annette Dutertre
  • Musique : Matei Bratescot
  • Productrices : Laëtitia Galitzine et Aurélie Rouvière
  • Directeur de production : Olivier Lagny
  • Sociétés de production : Chapka Films, La Filmerie, France 3 Cinéma, Belga Productions
  • Durée : 95 minutes
  • Date de sortie : 16 septembre 2020
  • Sélection officielle Cannes 2020
  • César 2021 : Meilleure actrice pour Laure Calamy et 7 autres nominations

Caroline Vignal réalisatrice et scénariste française née vers 1970

Fille de diplomate,elle passe son enfance en Afrique du Nord. Elle obtient son baccalauréat littéraire en 1989 en Tunisie, puis en 1992 une licence de lettres modernes et de technique et langage des médias à la Sorbonne.
Elle étudie ensuite à la Femis, dont elle sort diplômée en 1997 (département « Scénario »). Son travail de fin d'études est le scénario de son futur film Les Autres Filles.

De 2002 à 2010, Caroline Vignal écrit des textes pour le théâtre et pour la station de radio France Culture. Elle écrit ensuite plusieurs scénarios pour la télévision.

Longs métrages

  • 2000 : Les Autres Filles
  • 2020 : Antoinette dans les Cévennes